5-Aphyllante de Montpellier – Aphyllanthes monspeliensis L

Blue Grass Lily

 

 

Famille des Asparagaceae

Plante des lieux arides et des rocailles à fleurs bleues fleurissant à Pentecôte.

Leur corolle est en entonnoir.

Ses feuilles sont réduites à des gaines qui ressemblent à des tiges, évitant à la plante de trop transpirer par des feuilles.

L’aphyllante pousse en touffes serrées; sa souche est dure; les tiges sont grêles en forme de joncs.

Aphyllante de Montpellier

 

 

UTILE : brosses avec ses racines dites « brosses en chiendent »

On récoltait autrefois les racines avec une bêche à dents longues. Ensuite, on les frottait sur un support dur comme une pierre plate afin d’enlever les écorces des racines. Puis ces racines étaient fixées sur un support en bois et la brosse était prête pour les nettoyages vigoureux !

 

ALIMENTAIRE :

Les fleurs bleues sont appréciées des lièvres et autres herbivores. C’est également la friandise des bergers en gardant leur troupeau.

the sweets of the shepherds

 

Pourquoi autant d’espèces vivantes s’appellent-elles « de Montpellier » ?

Tout d’abord il faut savoir que ce ne sont pas toutes des espèces endémiques à Montpellier. Cette ville héberge une des plus anciennes universités de France. Au 16ème siècle, sa réputation d’université médicale était déjà bien établie. L’enseignement de la botanique et les sorties d’identification sur le terrain faisaient pleinement partie du cursus obligatoire.

L’université de Montpellier attirait les médecins-botanistes au XVIème siècle. Ils furent les premiers à identifier et baptiser certaines plantes. Il faut dire que Pierre Richer de Belleval avait sollicité le roi Henri IV afin de créer son jardin des plantes à Montpellier car la région était « la plus médicamenteuse de la terre » selon ses dires.

Tous ces élèves médecins-botanistes baptisèrent ainsi de nombreuses espèces « de Montpellier ». Il faut ajouter également les noms attribués par Linné qui, lorsque l’échantillon provenait de l’université de Montpellier, leur donnait aussi ce nom… Même si plus d’une centaine de plantes portèrent ce nom d’espèce, il n’en reste plus qu’une quinzaine maintenant.

ENS Pérégrine Venasque

Get in touch

Give us a call or fill in the form below and we will contact you. We endeavor to answer all inquiries within 24 hours on business days.